Antananarivo, un quartier précaire relooké

Un des bas-quartiers d’Antananarivo vient de changer de visage. Il s’agit d’un quartier situé à Ankorondrano. Ce changement consiste en l’amélioration du paysage urbain notamment par le rafraîchissement et le ravalement de la façade principale des maisons qui longent le canal d’Andriantany, que ce soit des maisons en dur ou en bois, des maisons d’habitation ou des gargotiers, toutes sans exception.

Il ne s’agit donc pas à proprement parler de projet de rénovation urbaine, mais plutôt d’embellissement du quartier pour avoir une image à la fois propre et attirante. Les nouvelles peintures sur les façades des habitations donnent ainsi au quartier un nouveau look, très loin de l’image du quartier pollué et insalubre qu’il a toujours dégagée auparavant.

IMG_E2479.JPG

Outre la peinture des maisons, des travaux de réhabilitation et de curage du canal Andriantany ont également été réalisés ainsi que la création de jardins, voire l’installation de petits terrains de pétanque sur ses berges, sans oublier la mise en place de poubelles et de toilettes publiques. L’autre changement concerne le remplacement et le renforcement en nombre des éclairages publics dont des poteaux électriques fonctionnant à l’aide de l’énergie solaire.

IMG_E2473.JPG

En effet, considérée comme étant un projet pilote de résilience urbaine, cette initiative de l’Etat vise non seulement l’embellissement du paysage urbain mais également l’amélioration de l’environnement sanitaire pour réduire les risques de maladies liés à la stagnation des eaux usées.

IMG_E2472.JPG

Mais ce qui fait surtout la différence, c’est l’œuvre des artistes qui ont utilisé leur talent pour décorer l’ensemble de larges murailles érigées sur l’une des deux rives du canal Andriantany. Ce sont des fresques murales impressionnantes qui apportent des touches de gaieté particulières dans le quartier.

IMG_2466.JPG

Ces dessins muraux qui ont été réalisés au rouleau, au pinceau et/ou à la bombe aérosol ajoutent une réelle valeur au quartier et font visiblement la fierté de ses 3000 habitants. Tout en redorant l’image du quartier, il s’agit en même temps d’une approche à la fois artistique et urbanistique.

IMG_E2478.JPG

Cette pratique de peintures murales est déjà très commune dans de nombreux pays du monde dont les plus connues sont celles des favelas au Brésil. Une telle initiative est ainsi à encourager et à vulgariser pour de nombreux autres quartiers encore insalubres de la Capitale, voire des autres régions de la Grande île.

IMG_E2477.JPG

Ces fresques murales, comme la peinture des façades des maisons constituent une réponse réaliste à l’amélioration des quartiers précaires dont la forte densité urbaine en est une des principales caractéristiques. Il s’agit d’un acte de renouvellement urbain qui ne nécessite pas forcément d’importants moyens financiers, tout en valorisant les talents des jeunes artistes locaux spécialistes du street art.

IMG_E2475.JPG

Non seulement, les ménages profitent amplement de ces travaux de ravalement de façade mais les fresques ajoutent en même temps une touche festive. Les habitants des bas quartiers s’approprient rapidement de ce changement et peuvent le considérer comme un nouveau départ dont ils sont fiers. On peut ainsi transformer leur milieu de vie en quelque chose d’artistique, source de fierté.

IMG_2467.JPG

Toutefois, afin d’éviter les abus, des mesures d’accompagnement doivent être prises par l’Etat par le biais du ministère chargé de l’aménagement du territoire ou/et par la Commune, dans la mesure où dans notre code de l’urbanisme, il n’y a aucune mention spécifique sur la réglementation d’une telle pratique.

Publicités

Validation des Acquis de l’Expérience à l’IST Tanà

A Madagascar, la Validation des acquis de l’expérience ou VAE est un projet pilote du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESUPRES). Elle consiste à accorder une valorisation académique des acquis des expériences professionnelles.

Il s’agit pour le moment d’un processus de délivrance de Diplôme de Technicien Supérieur (BAC + 2) par l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo (IST Tanà) qui a été désigné par le MESUPRES comme « Institution pilote » pour ce projet. L’IST Tanà est donc jusqu’à ce jour le seul établissement d’enseignement supérieur autorisé officiellement par l’Etat pour l’application du système de VAE.

Pour des personnes expérimentées mais sans diplôme universitaire

Ce système de VAE s’adresse à des employés des entreprises publiques et privées qui n’avaient pas eu la possibilité de poursuivre leurs études universitaires pendant leur jeunesse pour diverses raisons mais qui ont déjà acquis une dizaine d’années d’expérience professionnelle dans leur domaine d’activités. Il va de soi qu’un âge minimum est requis pour être candidat à la VAE, outre la possession du diplôme de baccalauréat scientifique ou technique.

Le principe consiste donc à obtenir un diplôme universitaire sans avoir effectué la formation correspondante, mais avec une dizaine d’années d’expérience professionnelle rémunérée ou bénévole. Aussi, les candidats à la VAE ont-ils la possibilité d’obtenir une certification complète ou partielle de leurs compétences.

IMG-0389.JPG

Ce système de VAE constitue une grande opportunité pour des personnes expérimentées mais non diplômées, leur permettant entre autres : d’acquérir une reconnaissance personnelle, d’obtenir une certification correspondant au niveau réel de leur qualification, de se mettre en conformité avec la législation afin de conserver son emploi, voire d’envisager une possibilité de reconversion.

Plusieurs étapes à suivre

Le processus comprend plusieurs étapes allant du dépôt de dossier de candidature jusqu’à la prise de décision par un Jury VAE.

La première étape du processus concerne l’inscription ou le dépôt de dossier de candidature. Pour cela, une unité responsable de VAE au sein de l’IST Tanà se charge de l’accueil et de l’information des candidats sur la démarche à suivre pour le processus VAE. La demande de validation des acquis de l’expérience étant une démarche individuelle, le candidat doit en premier lieu remplir un dossier de recevabilité, appelé « Livret 1 ».

Ce dossier qui constitue la demande de VAE doit contenir une mention du diplôme choisi par le candidat, une demande manuscrite, une présentation de son parcours professionnel et des activités exercées en rapport avec ce diplôme, et les formations auxquelles il a déjà participé. Des pièces justificatives sont exigées dont notamment les documents attestant les dix années, au moins, d’expérience professionnelle.

IMG-2398.JPG

La deuxième étape consiste en la vérification et l’examen de la complétude du dossier de recevabilité, de l’authenticité des documents et des pièces justificatives, de la durée et de la pertinence des expériences par rapport au diplôme visé. Un Jury VAE statue ensuite sur la recevabilité du dossier. Seuls les candidats qui ont reçu une attestation de recevabilité de leur dossier peuvent poursuivre les prochaines étapes du processus VAE.

La troisième étape du processus correspond à l’établissement du dossier de validation. Aussi, après paiement du droit à la VAE, le candidat est invité à retirer le document de validation appelé « livret 2 ». Il incombe ensuite au candidat de remplir ce document afin de prouver qu’il a bien acquis les compétences nécessaires pour la certification grâce à ses expériences professionnelles. Les activités qui ont été déjà entreprises par le candidat doivent ainsi être développées de manière détaillée dans ce document.

Pour ce faire, le candidat bénéficie l’appui de deux accompagnateurs habilités VAE, dont un accompagnateur pédagogique et un accompagnateur professionnel. Outre l’appui au remplissage du livret 2, l’accompagnement porte également sur la constitution des pièces justificatives et la préparation à l’entretien individuel devant le jury.

La quatrième étape du processus VAE est l’évaluation des acquis proprement dite. L’objectif étant de déterminer si les acquis de l’expérience du candidat correspondent bien au référentiel (connaissances, compétences, aptitudes) du diplôme visé. Tout d’abord, les membres de jury examinent et analysent le dossier de validation. Ensuite, le candidat présente et soutient son dossier devant un Jury.

Après cet entretien individuel, un test pratique peut également être exigé par les membres du jury. Cette épreuve pratique est un autre moyen d’évaluer la compétence réelle du candidat.

IMG-0388.jpg

La validation des acquis comprend ainsi à la fois un test d’évaluation, un examen du dossier, un entretien individuel, un questionnement sur les pratiques décrites dans le dossier ainsi qu’une évaluation des aptitudes et des compétences.

La validation des acquis par le Jury

La prise de décision du Jury constitue la cinquième étape et termine la partie évaluative du processus de la VAE. Pour ce faire, le Jury applique une grille d’évaluation à toutes les informations qui ont été fournies par le candidat aussi bien dans son dossier de validation que durant l’entretien individuel, et aux résultats de l’épreuve pratique.

Le Jury de VAE prendra enfin l’une des trois décisions suivantes dans le respect de la déontologie de la VAE.

Soit il valide en totalité les acquis de l’expérience du candidat et lui attribue la totalité du diplôme qui est identique à celui obtenu dans le cadre d’une formation classique.

Soit il valide seulement une partie des acquis de l’expérience du candidat et lui attribue seulement une partie du diplôme avec d’une part la recommandation de compléter les compétences qui lui manquent, par une formation ou des expériences professionnelles supplémentaires, et d’autre part la liste des compétences validées.

Soit il décide qu’il n’y a aucune validation des acquis de l’expérience du candidat et refuse ainsi de lui attribuer le diplôme.

La première promotion, sortie en 2018, issue de ce système de VAE de l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo a été composée de vingt diplômés et concernait  uniquement les parcours « Bâtiment » et « Travaux Publics » dans l’Ecole du Genie Civil.  Le système s’est étendu à d’autres parcours pour cette année 2019, à savoir  le parcours  « Génie Industriel en Maintenance » pour l’Ecole du Génie Industriel, et les parcours « Finance et Comptabilité » et « Marketing et Commerce » pour l’Ecole du Génie du Management d’Entreprises et du Commerce.

Rasamy

Connaissez-vous ces deux autres établissements hôteliers d’Ampefy?

Si vous comptez passer prochainement un Week-end à Ampefy, sachez qu’outre les hôtels qui sont déjà très connus à l’instar d’Eucalyptus, Ampefy Lodge, Kavitaha, La Terrasse, Chez Jacky, Farihy, Le Relais de la vierge, etc., deux autres établissements hôteliers s’y sont également implantés, que je vous invite à découvrir à travers ce billet.

Auberge Kintanafleuron, la grande convivialité

Situé à seulement quelques dizaines de mètres du croisement vers les célèbres chutes de la Lily, et juste en face de la muraille de l’hôtel Eucalyptus, l’Aubèrge Kintanafleuron est facilement reconnaissable par les deux drapeaux, respectivement de Madagascar et de la Belgique, qui sont levés de part et d’autre de son portail. Appartenant à un couple Belgo-malgache, cette Auberge vous donnerait facilement la nostalgie de la Belgique si vous aviez déjà séjourné plus ou moins longtemps dans ce pays.

IMG_2314.JPG

L’Auberge dispose d’une dizaine de chambres tout confort dont la décoration intérieure valorise l’art malagasy. De même, la ferronnerie d’art de Madagascar occupe une très grande place dans l’ensemble du site. Tantôt, vous trouverez des baobabs en fer, tantôt des lémuriens, des caméléons ou d’autres plantes toujours fabriqués à l’aide de ce métal.

IMG_2313.JPG

Le restaurant de l’Auberge concocte une grande variété de plats à la façon malgache ou européenne. Il se distingue surtout par les différentes sauces au choix qui accompagnent le mets, que ce soit pour le zébu, le poulet, les crevettes ou autres types de viande. Mais comme tous les autres restaurants d’Ampefy, le repas à base de poisson y est également très recommandé, dont le fameux  romazava tilapia avec l’anandrano d’Ampefy. L’accueil est ici très chaleureux et l’ambiance très conviviale.

IMG_E2308.JPG

L’autre point fort de l’Auberge, c’est sa magnifique piscine de couleur bleu turquoise qui est située pratiquement sur le point culminant du site, d’où l’on peut avoir une belle vue sur une partie d’un lac d’Ampefy. Si vous n’êtes pas résident de l’Auberge, la consommation au restaurant est obligatoire pour accéder à la piscine, ce qui fait qu’elle est moins populaire.

IMG_E2291

Riarano, un excellent rapport qualité/prix

L’autre établissement hôtelier encore plus récent n’est autre que Riarano Hôtel. Son nom vient logiquement du fait que l’hôtel s’installe en bordure immédiate de la grande rivière qui alimente les chutes de la Lily. Voilà donc l’une de ses particularités. Outre le fait que vous entendrez de manière permanente les bruits de l’eau qui coule notamment pendant la nuit, vous aurez l’occasion d’observer toutes les activités liées à ce fleuve pendant toute la journée.

IMG_2325.JPG

Juste au dessus de la rivière a été installée la belle piscine de l’hôtel ainsi que son bar. En termes d’hébergement, Riarano propose uniquement des chambres familiales quasi-identiques et très confortables. Le Wifi est disponible. Outre la piscine, l’hôtel met  également en location de nombreux Vélos (VTT et Tandem) au grand plaisir de ses clients.

IMG_E2327.JPG

L’hôtel dispose également d’un restaurant dont la terrasse donne directement accès à la piscine avec en même temps une vue sur la rivière. Les menus du restaurant sont affichés directement devant le portail du site. Au petit matin, le restaurant offre entre autres le petit déjeuner continental avec le plat de fruits naturels frais selon la saison,  mais rien ne vaut le « vary amin’anana sy kitoza ».

 

Comment passer quatre jours inoubliables à Majunga?

Majunga a toujours été l’une des destinations phares des touristes nationaux à Madagascar. La fréquentation des vacanciers est d’autant plus importante que de nouvelles infrastructures d’accueil  y voient sans cesse le jour. Si certains nouveaux hôtels répondent déjà largement aux normes internationales, d’autres restent à un niveau moyen mais pouvant satisfaire les besoins de nombreux clients moins exigeants en termes de confort. Ce billet vous décrit deux de ces nouveaux lieux d’hébergement, tout en vous  donnant une idée de ce que l’on peut faire autrement à Majunga pendant quatre jours.

1er jour : Profiter des magnifiques piscines de Baobab Tree

Majunga s’est récemment doté d’un nouveau joyau touristique. Il s’agit de Baobab Tree Hôtel & SPA, un hôtel quatre étoiles qui a remplacé l’Ex-La Piscine, celle qui a déjà fait la renommée de la ville auparavant. Ce nouveau grand complexe hôtelier se singularise par ces deux magnifiques piscines dont une piscine intérieure située au premier étage du bâtiment.

57485292_2370834002968035_7226495729236180992_n.jpg

Son emplacement fait qu’en s’y baignant, vous avez en même temps une vue panoramique sur l’autre plus grande piscine en bas ainsi que sur la mer et les grands bateaux, les pirogues à voile et les vedettes qui y circulent de manière quasi-permanente. Outre la piscine, l’hôtel dispose d’un beau restaurant ayant également une vue imprenable sur le canal de Mozambique, d’un espace de jeux pour enfant, d’une salle de sport et d’un SPA.

IMG_E2090.JPG

 2ème jour :  Profiter de la plage et des fruits de mer d’Amborovy

Une journée de baignade ou de farniente sur la plage d’Amborovy est incontournable pour les vacanciers à Majunga. Ici, outre la baignade et le bain de soleil, l’on apprécie particulièrement des plats de fruits de mer proposés par les nombreux gargotiers du coin. Quelques restaurants s’y sont également implantés à l’instar de Maki Beach et de Barracuda. La particularité de ce dernier restaurant réside dans son plat spécial fruits de mer, pour 3 ou 4 personnes, mêlant poissons, crabes, calmar, crevettes, etc., accompagné à la fois de riz, de pomme frite et de légumes sautés.

IMG_E2113.JPG

3ème jour: A la découverte d’Andafirôï Lodge

Au lieu de rester uniquement à Majunga, vous pouvez également faire une petite escapade vers d’autres sites touristiques encore peu connus. C’est le cas d’Andafirôï Lodge.  Pour y aller, il faut faire une réservation par téléphone ou via sa page facebook. Au terme d’une agréable traversée en mer d’une vingtaine de minutes depuis le port de Majunga, à bord d’une vedette rapide, vous débarquerez sur une plage quasi-déserte juste en face de Baobab Tree mais sur la presqu’île de Katsepy.

IMG_E2178.JPG

Vous découvrirez ensuite un petit paradis isolé entre la mer et la forêt. Tout fonctionne ici à l’aide de l’énergie solaire. Le Lodge dispose d’un restaurant où vous aurez l’opportunité de déguster de la très bonne bouffe concoctée par chef Alex qui est en même temps le gérant du site, sans oublier son magnifique bar.

IMG_E2249.JPG

Au programme donc, juste une journée de baignade et de farniente dans la piscine et/ou sur la plage, ponctuée de lectures et d’un déjeuner au restaurant. Le Lodge dispose en effet d’une belle piscine ayant également une vue sur la mer, et munie de quelques transats sous l’abri vous protégeant des rayons violents du soleil.

IMG_E2151.JPG

Andafirôï ne possède pour le moment que de quatre bungalows. Spacieux et doté d’un grand lit standard et d’un large canapé convertible très pratique, chaque bungalow peut accueillir facilement quatre personnes. Si le courant électrique est disponible 24h/24h grâce au panneau solaire, l’eau chaude fait défaut sous la douche. L’infrastructure est relativement simple mais loin d’être désagréable. Il n’y a aucune connexion Wifi, mais les données cellulaires fonctionnent pour les trois opérateurs téléphoniques dans l’ensemble du site.

IMG_E2148.JPG

4ème jour : Des excursions autour de Katsepy

Après une nuit tranquille passée dans un bungalow érigé au milieu d’une forêt mais dont la large véranda en bois donne en même temps une vue sur la mer, place ensuite aux excursions. Pour cela, vous devez quitter le bungalow à 5h30 du matin, accompagné d’un guide expérimenté et à bord d’un Land Rover appartenant au propriétaire du Lodge, pour faire un « petit safari » en suivant une piste en terre d’une trentaine de km, au milieu d’une vaste savane à Satrana. 

IMG_E2207.JPG

Ce départ très matinal s’avère nécessaire pour observer les colonies d’oiseaux d’eau qui ont passé la nuit au Lac Sahariaka, une zone humide très connue par les ornithologues et les birdwatchers. A l’aide d’une paire de jumelles, vous aurez l’occasion d’observer de nombreuses espèces aviaires dont des hérons blancs, des cormorans, une myriade d’autres oiseaux migrateurs, et surtout les Flamants Rose qui y jouent la vedette. Il est même possible d’y rencontrer des crocodiles en train d’épier les oiseaux qui pêchent dans le lac.

IMG_E2198.JPG

Après la visite du lac, le circuit continue par une petite incursion dans le village d’Antrema où outre la rencontre avec le Prince d’Atrema, l’observation du mode de vie de la population et de l’architecture locale, vous rencontrerez également plusieurs individus de Lémuriens qui semblent y avoir trouvé refuge. Sachez que le site bioculturel d’Atrema est une nouvelle aire protégée renfermant une richesse considérable en faune et flore, plantes médicinales, lémuriens sacrés, lacs et forêts, sans oublier l’artisanat et la culture Sakalava.

IMG_E2211.JPG

Andafirôï Lodge organise également plusieurs autres excursions  en fonction des besoins et de la durée de séjour de ses clients. Parmi ces circuits, l’on peut citer la visite du deuxième plus haut Phare de Madagascar, la visite du village de Katsepy à bord d’une charette à zébus, le grand lac Mahavavy Kinkony, le delta d’Ampitsopitsoka, le circuit Parc National de Baie de Baly jusqu’au Tsingy de Namoroka à Soalala, etc. Pour tous ces circuits touristiques, Andafirôï Lodge travaille en étroite collaboration avec un tour opérateur basé à Majunga. 

IMG_E2243.JPG

Pendant la dernière soirée de votre séjour, le gérant du site peut organiser un grand feu de camp réalisé à partir des débris végétaux charriés par la mer sur la plage. Pour l’animation, il invite les femmes du village à pratiquer des danses et entonner des chants Sakalava au grand plaisir de l’assistance.

Mantadia Lodge, le luxe en pleine nature

Après avoir quitté la route nationale RN2 et pris la bifurcation vers le parc national d’Andasibe, continuez votre route vers l’église protestante d’Andasibe, puis prenez la première bifurcation à gauche et suivez une piste à forte pente de quelques centaines de mètres de longueur. La dénivellation est tellement élevée que votre voiture risque facilement de caler si vous ne faites pas attention. Mais une fois arrivé au sommet de la colline, c’est le parking d’un hôtel de luxe qui vous attend directement. Il s’agit de Mantadia Lodge, un établissement hôtelier qui a récemment ouvert ses portes à Andasibe.

Une vue panoramique sur la forêt d’Analamazaotra

A l’entrée du site, vous aurez accès directement au bâtiment qui sert à la fois de réception et de restaurant. Ce dernier se distingue par ses immenses baies vitrées et sa large terrasse offrant une vue panoramique d’un côté sur une partie de la forêt naturelle d’Analamazaotra, et de l’autre côté sur d’autres collines couvertes d’eucalyptus.

IMG_2071.jpg

Le menu du restaurant varie chaque jour, et vous avez le choix entre deux entrées, deux plats et deux desserts, sans oublier le petit déjeuner buffet sucré et salé. En entrant dans le bâtiment, vous remarquerez immédiatement d’un côté un grand salon avec sa petite bibliothèque pour ceux qui sont adeptes de la  lecture, et de l’autre côté un magnifique bar, et enfin le vaste restaurant meublé de tables en bois sans nappe ni tâches.

IMG_1993.jpg

Des chambres sublimes conciliant authenticité et modernité

Mantadia Lodge dispose d’une vingtaine de chambres de catégories différentes. Vous pouvez louer soit une suite, soit un bungalow double ou un bungalow Twin, soit tout un bloc composé d’une chambre standard double et d’une chambre twin, ou encore un bungalow familial. La décoration intérieure est d’un goût  relativement simple mais remarquable avec des meubles entièrement  fabriqués à l’aide du bois dur du pays. Le Wifi fonctionne à merveille partout sur le site que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de chaque chambre. Une télévision par satellite est également disponible.

IMG_2018.jpg

L’autre particularité des bungalows réside dans leur terrasse privative. Grâce aux baies vitrées qui constituent également presque toute une façade de la chambre, vous aurez une vue directe sur le petit jardin verdoyant à l’extérieur. Il en est de même pour la spacieuse salle de bain. Puis, en sortant sur la terrasse, vous verrez uniquement les forêts d’eucalyptus aux alentours.

IMG_2023.JPG

Une splendide piscine à débordement

Outre l’hébergement et la restauration, d’autres activités peuvent être pratiquées sur le site dont la piscine qui brille de par son superbe emplacement. Outre le fait qu’elle est immédiatement entourée de plantes luxuriantes, la piscine fascine en effet par sa beauté et son intégration parfaite dans le paysage avec une vue imprenable sur les collines d’en face.

IMG_2044.jpg

Se baigner dans cette piscine à débordement installée sur la crête d’une colline, vous procurera naturellement la sensation d’être totalement isolé du monde et très loin du stress urbain. Un lieu idéal pour se détendre et se ressourcer. C’est le grand luxe en pleine nature.

IMG_2057.jpg

Un SPA pour une totale relaxation

Après votre randonnée dans la forêt d’Andasible, l’hôtel vous invite à passer un moment très agréable dans l’Herbal SPA qui peut vous accorder différentes offres de relaxation. Vous pouvez par exemple choisir ici entre le massage à l’orientale et à la malgache. Les masseuses professionnelles du SPA n’utilisent que des huiles essentielles de Madagascar dont la fameuse huile de Vétiver. Bref, il faut dire que tout est beau par ici, mais bien évidemment les prix appliqués sont également parmi les plus chers d’Andasibe.

IMG_2041.jpg