Intégration de la dimension environnementale dans les constructions scolaires du projet PAUET

Le secteur de l’éducation à Madagascar connaît encore des ralentissements et tarde à vraiment se développer, malgré le fait que la scolarisation s’est fortement démocratisée et généralisée ces dix dernières années et en dépit d’une politique scolaire très ambitieuse.  En 2012, 66% des enfants scolarisés ont terminé l’école primaire. Cette scolarisation est non seulement inégale et inéquitable (par rapport aux zones et au genre) mais généralement, on déplore l’insuffisance des infrastructures scolaires.

C’est dans ce contexte et en renfort à d’innombrables projets de développement que le PAUET ou Projet d’Appui d’Urgence au Programme d’Education a été mis en place. Il s’agit d’un Projet, sous financement de la Banque Mondiale, ayant pour objectif principal de faciliter l’accès à l’éducation primaire et à la poursuite des études primaires grâce à la réduction de frais de scolarité assumés par les familles. Pour cela, le Projet prévoit parmi ses actions la construction de 200 salles de classe équipées, avec des latrines et points d’eau, réparties dans douze Régions de Madagascar, notamment dans les zones enclavées et rurales.

La Banque Mondiale assure l’Administrateur du fonds, qui est un accord de dons du Partenariat Mondial de l’Education (GPE). Par conséquent, le Projet doit se conformer au Manuel Opérationnel et procédures de la Banque, lesquels établissent diverses politiques opérationnelles. Ainsi, lors de la conception du Projet, deux politiques opérationnelles y seront appliquées, à savoir : l’Evaluation environnementale (OP/BP 4.01) et la Réinstallation involontaire (OP/BP4.12).

Les localités où l’on va construire les 200 salles de classe étant identifiées, les travaux de construction commenceront au cours de cette année. La plupart de tous les acteurs associés à la mise en œuvre est en ce moment mobilisée à l’action. Il importe en conséquence de présenter auprès de ces acteurs les deux politiques opérationnelles cités supra. Tel a été l’objectif du renforcement de capacités des acteurs de mise en œuvre du Projet PAUETen matière de gestion environnementale et sociale.

photo 39 photo 45

La formation a visé trois objectifs. Premièrement, il s’agit de familiariser les participants avec certains concepts relatifs aux aspects environnementaux et sociaux dans le cadre de la gestion environnementale et sociale d’un projet de construction scolaire, en faisant le lien avec la Politique de Sauvegarde sociale et d’évaluation environnementale de la Banque Mondiale. Deuxièmement, elle vise à développer chez les participants la méthodologie et la capacité pour l’intégration de la dimension environnementale dans la réalisation de l’étude, de contrôle et surveillance d’un projet de construction d’infrastructure scolaire. Troisièmement, elle consiste à montrer l’importance du suivi des aspects environnementaux et sociaux lors de l’exécution et l’exploitation des sous-projets.

photo 6 photo 7

La formation s’est déroulée en deux vagues de quarante personnes. Cette distribution rationnalisée en deux groupes a été arrangée délibérément par le Projet, par souci d’optimisation. Le premier groupe a compris exclusivement les bureaux d’étude en charge de l’étude, contrôle et surveillance des travaux de construction. Pour la deuxième vague, la composition a été plus mixte, de façon à mélanger les techniciens des bureaux d’étude, les représentants issus du Ministère de l’Education, tant au niveau central que dans le Centre de circonscription CISCO.

photo 17 photo 28

Chaque session de formation a duré deux journées entières, et a été organisée en plusieurs thématiques, à savoir: la description du Projet PAUET et de son fonctionnement ; le cadre réglementaire et législatif régissant l’évaluation environnementale à Madagascar ; le cadre de gestion environnementale et sociale ; le cadre de politique de recasement de population ; l’intégration environnementale dans la mise en oeuvre du Projet PAUET ; la méthodologie d’évaluation environnementale  et le suivi environnemental à appliquer dans les constructions scolaires.

Publicités

Une réflexion sur “Intégration de la dimension environnementale dans les constructions scolaires du projet PAUET

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s