Un bon week-end au pays des « Mpitsok’ovy »

Antsirabe, la capitale de Vakinankaratra demeure l’une des meilleures destinations Week-end des tananariviens en raison de sa relative proximité avec Tanà et la disponibilité continue des transports en commun qui desservent les deux villes. Ce billet qui présente les principales caractéristiques d’Antsirabe donne un aperçu des activités à faire et des lieux de villégiature à découvrir pendant un Week-end.

Antsirabe, « la ville des Mpitsok’ovy »

Tout le monde s’accorde à dire que la Région de Vakinankaratra est le premier fournisseur de fruits et de légumes d’Antananarivo, voire de l’ensemble du pays. Mais parmi les innombrables spéculations agricoles auxquelles ses paysans s’adonnent allègrement, la pomme de terre lui colle à la peau, d’où le surnom de « mpitsok’ovy » (littéralement, souffleur de pomme de terre) que l’on attribue, à tort ou à raison, aux originaires d’Antsirabe. Il suffit de faire un petit crochet au marché de Sabotsy pour avoir une idée de la forte abondance des pommes de terre et d’une immense variété de fruits et légumes dans cette zone. Par ailleurs, Antsirabe abrite quelques fleurons de l’industrie malgache grâce notamment à cette production importante de fruits et légumes mais aussi d’autres matières premières comme le coton et le tabac.

Antsirabe « la capitale des poussepousse »

Antsirabe est désigné par de nombreuses littératures comme étant la capitale des poussepousse, ce moyen de déplacement à traction humaine ou à bicyclette qui règne également dans plusieurs autres villes du pays. La balade en cyclo-pousse fait ainsi partie des principales activités touristiques d’Antsirabe, d’autant plus que les aspects physiques de la ville favorisent ce type de transport.

IMG_5330.jpg

La promenade en poussepousse passe impérativement sur l’une des plus belles avenues de Madagascar, qui est encadrée par des immeubles anciens datant de l’époque coloniale mais dont la plupart ont subi des touches de modernisation au fil des années. Cette Avenue, avec notamment l’architecture des deux patrimoines qui sont bâtis respectivement à ses deux extrémités, à savoir le bâtiment de la gare ferroviaire et l’hôtel des Thermes, glorifie les travaux d’aménagement du territoire menés par l’administration coloniale.

Antsirabe, « la ville d’eau »

S’il est un nom qui sied parfaitement à Antsirabe, c’est « la ville d’eau». Une appellation largement justifiée par la présence d’une multitude de sources d’eau et de zones humides en son sein dont plus particulièrement les sources thermales de Ranomafana et les sources d’eau minérale gazeuse ou « ranovisy ». Ce qui fait qu’il s’agit également depuis longtemps d’une destination exceptionnelle pour les cures thermales pour le traitement de certaines pathologies. Outre la piscine contrôlée, avec un renouvellement quasi-quotidien de l’eau, le centre thermal d’Antsirabe (crédits photos : ORTVA) possède également d’autres installations permettant d’assurer un programme complet de soins de quelques jours pour les malades (sauna, massages, bains, aquagym, cardio-training, cataplasmes, douche à percussion, jacuzzi).

Antsirabe, « la ville des tout-petits »

Les enfants sont particulièrement gâtés chaque fois qu’on passe à Antsirabe. Sur l’Avenue de l’indépendance, toutes sortes de véhicules leur sont proposées, allant des petites voitures motorisées ou non, jusqu’aux carrosses à chevaux en passant par les hélicoptères et les motos, sans oublier la promenade à cheval tout court.

Antsirabe, « la ville des fêtards »

Pendant le week-end pascal ou de pentecôte, Antsirabe occupe toujours le premier rang en termes d’affluence, une immense foule s’y rendant pendant ces périodes. La fête bat son plein avec des animations très variées organisées conjointement par la Commune et certaines grandes entreprises locales, à l’exemple de l’usine Star.

Après Antananarivo, la ville d’Antsirabe constitue une étape inéluctable pour les artistes malgaches de renom en tournée. Avec un peu de chance, les visiteurs pourront aussi assister à des spectacles gratuits ou des animations artistiques diverses qui se déroulent de temps en temps devant la gare d’Antsirabe.

img_5223

Antsirabe, « la ville des noctambules »

Les noctambules y trouvent également leur compte de par l’existence de « Diamant » qui figurerait parmi les plus anciennes boîtes de nuit de Madagascar. D’autant plus qu’elle ouvre ses portes presque toutes les nuits à la satisfaction générale des « garçons et filles de plaisir » mais aussi des amateurs de sorties nocturnes pour se défouler tout simplement. Quelques hôtels, restaurants ou autres salles de fêtes invitent souvent des grands noms du showbiz malgache pour animer un cabaret. Sinon, beaucoup se contentent de savourer les brochettes accompagnées de THB ou de rhums en tout genre jusque tard dans la nuit près du centre thermal d’Antsirabe.

IMG_5263.jpg

Antsirabe, « la ville des pépinières »

De nombreuses pépinières se sont installées dans ou en périphérie de la ville d’Antsirabe, dont la plus fréquentée étant le domaine d’Ambatolahy. S’étalant sur une étendue de l’ordre d’un hectare, il s’agit d’un vrai havre de paix situé à environ 6km de la ville d’Antsirabe sur la RN7 vers Ambositra. Cet endroit magnifiquement aménagé en un lieu de piquenique regorge d’innombrables plants appartenant à des espèces ornementales ou d’arbres fruitiers très variées, le classant parmi les meilleures pépinières de Madagascar.

Un petit lac artificiel entourant un îlot et les nombreux arbres d’ombrage donnent également à ce domaine un charme particulier en plus de la quiétude qui y règne.

A tout cela s’ajoute un atelier de poterie fabriquant de jolis pots et vases de toutes dimensions allant de petits pots pour bonzaï jusqu’aux vases géantes. Les activités consistent donc ici outre la piquenique, en l’observation d’un potier à l’œuvre dans son atelier. Tous les produits issus à la fois des pépinières et de la poterie sont bien évidemment mis en vente sur le site.

IMG_5278.jpg

Antsirabe, « la ville des Lacs »

Le grand lac Andraikiba qui se situe à moins de 10km d’Antsirabe joue à la fois le rôle de source d’approvisionnement en eau potable de la ville et d’un lieu de piquenique très prisé par les populations locales, et incontournable pour les touristes nationaux. Bien qu’assez difficile à certains endroits, le tour du lac à pied est toujours faisable pour les sportifs et les grands amateurs des randonnées. Sinon, la promenade à bord d’une embarcation à moteur ou bien en pédalo y est la plus pratiquée. Un projet d’aménagement autour du lac s’avère toutefois nécessaire pour sa valorisation.

Bien que situé assez loin de la ville, le lac Tritriva se classe parmi les atouts touristiques majeurs d’Antsirabe. Qui ne connaît pas encore l’histoire du lac Tritriva, ou plutôt des deux amoureux qui s’y sont jetés par désespoir d’amour interdit ? Il faut compter environ 45 minutes en voiture sur une piste en terre relativement en mauvais état pour rallier ce lac à partir d’Antsirabe. Le tour de ce très beau lac se fait ensuite en une quarantaine de minutes en compagnie d’un guide local qui s’évertue d’expliquer son origine et accessoirement les histoires et les cultures locales qui ont fait de ce site un lieu sacré.  Un point culminant de l’endroit offre une vue panoramique exceptionnel sur les villages et champs de culture qui l’entourent et permet en même temps de se rendre compte à quel point cet ancien cratère de couleur verte sombre est profond.

Publicités

Une réflexion sur “Un bon week-end au pays des « Mpitsok’ovy »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s