Environnement & Développement

Validation des Acquis de l’Expérience à l’IST Tanà

A Madagascar, la Validation des acquis de l’expérience ou VAE est un projet pilote du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESUPRES). Elle consiste à accorder une valorisation académique des acquis des expériences professionnelles.

Il s’agit pour le moment d’un processus de délivrance de Diplôme de Technicien Supérieur (BAC + 2) par l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo (IST Tanà) qui a été désigné par le MESUPRES comme « Institution pilote » pour ce projet. L’IST Tanà est donc jusqu’à ce jour le seul établissement d’enseignement supérieur autorisé officiellement par l’Etat pour l’application du système de VAE.

Pour des personnes expérimentées mais sans diplôme universitaire

Ce système de VAE s’adresse à des employés des entreprises publiques et privées qui n’avaient pas eu la possibilité de poursuivre leurs études universitaires pendant leur jeunesse pour diverses raisons mais qui ont déjà acquis une dizaine d’années d’expérience professionnelle dans leur domaine d’activités. Il va de soi qu’un âge minimum est requis pour être candidat à la VAE, outre la possession du diplôme de baccalauréat scientifique ou technique.

Le principe consiste donc à obtenir un diplôme universitaire sans avoir effectué la formation correspondante, mais avec une dizaine d’années d’expérience professionnelle rémunérée ou bénévole. Aussi, les candidats à la VAE ont-ils la possibilité d’obtenir une certification complète ou partielle de leurs compétences.

IMG-0389.JPG

Ce système de VAE constitue une grande opportunité pour des personnes expérimentées mais non diplômées, leur permettant entre autres : d’acquérir une reconnaissance personnelle, d’obtenir une certification correspondant au niveau réel de leur qualification, de se mettre en conformité avec la législation afin de conserver son emploi, voire d’envisager une possibilité de reconversion.

Plusieurs étapes à suivre

Le processus comprend plusieurs étapes allant du dépôt de dossier de candidature jusqu’à la prise de décision par un Jury VAE.

La première étape du processus concerne l’inscription ou le dépôt de dossier de candidature. Pour cela, une unité responsable de VAE au sein de l’IST Tanà se charge de l’accueil et de l’information des candidats sur la démarche à suivre pour le processus VAE. La demande de validation des acquis de l’expérience étant une démarche individuelle, le candidat doit en premier lieu remplir un dossier de recevabilité, appelé « Livret 1 ».

Ce dossier qui constitue la demande de VAE doit contenir une mention du diplôme choisi par le candidat, une demande manuscrite, une présentation de son parcours professionnel et des activités exercées en rapport avec ce diplôme, et les formations auxquelles il a déjà participé. Des pièces justificatives sont exigées dont notamment les documents attestant les dix années, au moins, d’expérience professionnelle.

IMG-2398.JPG

La deuxième étape consiste en la vérification et l’examen de la complétude du dossier de recevabilité, de l’authenticité des documents et des pièces justificatives, de la durée et de la pertinence des expériences par rapport au diplôme visé. Un Jury VAE statue ensuite sur la recevabilité du dossier. Seuls les candidats qui ont reçu une attestation de recevabilité de leur dossier peuvent poursuivre les prochaines étapes du processus VAE.

La troisième étape du processus correspond à l’établissement du dossier de validation. Aussi, après paiement du droit à la VAE, le candidat est invité à retirer le document de validation appelé « livret 2 ». Il incombe ensuite au candidat de remplir ce document afin de prouver qu’il a bien acquis les compétences nécessaires pour la certification grâce à ses expériences professionnelles. Les activités qui ont été déjà entreprises par le candidat doivent ainsi être développées de manière détaillée dans ce document.

Pour ce faire, le candidat bénéficie l’appui de deux accompagnateurs habilités VAE, dont un accompagnateur pédagogique et un accompagnateur professionnel. Outre l’appui au remplissage du livret 2, l’accompagnement porte également sur la constitution des pièces justificatives et la préparation à l’entretien individuel devant le jury.

La quatrième étape du processus VAE est l’évaluation des acquis proprement dite. L’objectif étant de déterminer si les acquis de l’expérience du candidat correspondent bien au référentiel (connaissances, compétences, aptitudes) du diplôme visé. Tout d’abord, les membres de jury examinent et analysent le dossier de validation. Ensuite, le candidat présente et soutient son dossier devant un Jury.

Après cet entretien individuel, un test pratique peut également être exigé par les membres du jury. Cette épreuve pratique est un autre moyen d’évaluer la compétence réelle du candidat.

IMG-0388.jpg

La validation des acquis comprend ainsi à la fois un test d’évaluation, un examen du dossier, un entretien individuel, un questionnement sur les pratiques décrites dans le dossier ainsi qu’une évaluation des aptitudes et des compétences.

La validation des acquis par le Jury

La prise de décision du Jury constitue la cinquième étape et termine la partie évaluative du processus de la VAE. Pour ce faire, le Jury applique une grille d’évaluation à toutes les informations qui ont été fournies par le candidat aussi bien dans son dossier de validation que durant l’entretien individuel, et aux résultats de l’épreuve pratique.

Le Jury de VAE prendra enfin l’une des trois décisions suivantes dans le respect de la déontologie de la VAE.

Soit il valide en totalité les acquis de l’expérience du candidat et lui attribue la totalité du diplôme qui est identique à celui obtenu dans le cadre d’une formation classique.

Soit il valide seulement une partie des acquis de l’expérience du candidat et lui attribue seulement une partie du diplôme avec d’une part la recommandation de compléter les compétences qui lui manquent, par une formation ou des expériences professionnelles supplémentaires, et d’autre part la liste des compétences validées.

Soit il décide qu’il n’y a aucune validation des acquis de l’expérience du candidat et refuse ainsi de lui attribuer le diplôme.

La première promotion, sortie en 2018, issue de ce système de VAE de l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo a été composée de vingt diplômés et concernait  uniquement les parcours « Bâtiment » et « Travaux Publics » dans l’Ecole du Genie Civil.  Le système s’est étendu à d’autres parcours pour cette année 2019, à savoir  le parcours  « Génie Industriel en Maintenance » pour l’Ecole du Génie Industriel, et les parcours « Finance et Comptabilité » et « Marketing et Commerce » pour l’Ecole du Génie du Management d’Entreprises et du Commerce.

Rasamy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s